Tartare de champignons bruns de Paris

Pour 4 personnes
1 oignon
1 botte de ciboulette
4 cuillérées à soupe de mayonnaise au citron
2 cuillérée à café de Tabasco
sel aux herbes
100gr de champignons bruns de Paris
100gr de champignons blancs de Paris
2 champignons pour la présentation
1 cuillérée à soupe de jus de citron
12 tranches de pain de mie
Hacher fin l’oignon. Ciseler la ciboulette.
Réserver un peu de chaque pour la finition.
Nettoyer les champignons et les détailler en menus dés.
Arroser aussitôt de jus de citron et mélanger.
Ajouter la mayonnaise, l’oignon et la ciboulette.
Mélanger le tout. Relever de Tabasco et de sel aux herbes.
Faire griller le pain.
Tailler les champignons pour la finition en lamelles.
Dresser le tartare sur des assiettes à l’aide d’un cercle, en tassant bien avec une cuillère.
Décorer de lamelles de champignon, de ciboulette et d’oignons.
Servir avec les toasts.
Prévoir du beurre pour tartiner les toasts.

Mayonnaise au citron

1 jaune d’oeuf
1 cuillérée à café de moutarde
1 citron non traité
20 cl d’huile de tournesol
sel
poivre
Fouettez le jaune d’oeuf avec la moutarde.
Salez, poivrez.
Ajoutez l’huile progressivement en fouettant énergiquement.
Ajoutez enfin le jus du citron et son zeste finement haché.

Panier du 7 décembre 2020

Ca y est, voici le premier panier de décembre. Vous, je ne sais pas, mais moi, je ne l’ai pas vu arriver…
Attention, il n’y aura pas de distribution les 21 et 28 décembre. Nos maraîchers et leur équipe lèvent le pied.

1 kg (environ) de courge butternut
1 petit chou Cabu blanc
500gr d’oignons jaunes
250gr de champignons bruns de Paris, poussés dans les terres des Plaisirs du Jardin
750gr de pommes de terre Dita
200gr de mâche à petites feuilles

Il reste encore un peu de temps pour réserver une volaille (festive ou non) de chez Yvon, de la Ferme de l’Abreuvoir.
Livraison exceptionnelle le lundi 21 décembre. (sauf si vous la voulez le 7 ou le 14).

Bon weekend.
Bien cordialement
Sandrine et Pascale

Pompe aux pommes

1,5 kg de pommes à cuire
(comme la reinette grise du Canada)
50 g de beurre salé
100 g de sucre roux
1 gousse de vanille
1 pâte feuilletée épaisse et rectangulaire
1 jaune d’œuf

Travaillez le beurre mou avec le contenu de la gousse de vanille puis coupez-le en parcelles.
 
Coupez les pommes en 4, épluchez-les puis coupez-les en fines tranches.
Beurrez un plat à gratin, saupoudrez-le de sucre et disposez 1 couche de pommes, quelques parcelles de beurre vanillé et saupoudrez de sucre puis recommencez avec le restant des ingrédients.
 
Préchauffez le four à 150 °C puis enfournez le plat pour 1 h 30.
Laissez refroidir les pommes hors du four.
 
Augmentez la température du four à 200 °C.
Déroulez le rectangle de pâte feuilletée et garnissez la moitié de la surface avec les pommes froides en laissant un bord vide tout autour puis badigeonnez-le d’un peu d’eau au pinceau.
Repliez la pâte sur les pommes, soudez les bords entre eux puis badigeonnez au pinceau la surface de jaune d’œuf mélangé à 1 cuillerée à café d’eau.
Faites des stries avec la pointe d’un couteau sans percer la pâte.
 
Enfournez pour 15 à 20 minutes.
Servez tiède, fermez les yeux et savourez cette douceur d’enfance devant un bon feu de cheminée.

Pad thaï au poulet, sauce tamarin


Pour 6 personnes

6 blancs de poulet de 150 g
10 cl de vin blanc sec
20 g de pâte de tamarin
2 tomates
360 g de nouilles de riz
20 g de cacahuètes
2 g de piment oiseau
1 botte de ciboule
1 citron vert
100 g de pousses de soja
1 botte de coriandre fraîche
4 cl d’huile d’olive
4 pincées de sel fin
3 tours de moulin à poivre

Faire tremper les nouilles quelques minutes dans de l’eau chaude pour les ramollir, puis les égoutter. Détailler les filets de poulet en morceaux. Peler l’ail et le ciseler finement. Laver la ciboule chinoise et la ciseler finement. Laver la coriandre, l’effeuiller et la ciseler finement. Couper les tomates en deux, enlever les pépins et couper la chair en petits dés. Laver le citron vert, le couper en huit.

Faire colorer environ 5 min le poulet dans un wok ou une grande poêle chaude avec de l’huile d’olive, saler et poivre. Ajouter le sachet d’épices, l’ail, le piment et déglacer avec le vin blanc. Faire réduire de moitié à petit bouillon. Ajouter ensuite la pâte de tamarin, mélanger pour la dissoudre, puis incorporer les nouilles et les enrober de la préparation (ajouter un peu d’eau si les nouilles absorbent tout). Ajouter les dés de tomates, les cacahuètes, la ciboule, les morceaux de citron et les pousses de soja puis mélanger le tout délicatement et assaisonner de sel et de poivre.

Dresser le Pad Thaï dans des assiettes creuses et les parsemer de coriandre ciselée.

L’ASTUCE

Vous pouvez réaliser ce Pad Thaï avec des gambas et ajouter un peu de sauce nu

Wok de boeuf aux petits légumes

500 g de bœuf (palette ou filet)
de préférence de chez Mélanie Railhet
1 oignon rouge
5 cl de vin rouge
1 poivron rouge
1 poivron vert
1 bulbe fenouil
4 carottes
2 poireaux
graines de sésame

Dans un wok verser un filet d’huile et faire revenir l’oignon pendant 5 mn, ajouter le vin rouge et laisser cuire jusqu’à complet évaporation.

Peler et couper les carottes en julienne. Enlever la queue et les graines des poivrons et les couper en fines lamelles. Couper le bulbe de fenouil en fines lamelles.

Enlever le vert des poireaux et couper le blanc en fines lamelle.

Ajouter tous les légumes dans le wok et faire cuire à feu moyen pendant 15 à 20 mn en remuant de temps en temps.

Débarrasser les légumes dans un saladier.

Verser un filet d’huile dans le wok et faire cuire le bœuf, que vous aurez coupé en fines lamelles, pendant 5 mn à feu vif.

Ajouter les légumes et prolonger la cuisson pendant 5 mn.

Au moment de servir ajouter quelques graines de sésame blanc.

L’ASTUCE

Si vous préférez que les carottes soient fondantes vous pouvez les faire cuire dans une casserole d’eau bouillante pendant 15 mn avant des les faire revenir au wok.
Vous pouvez servir ce wok avec une sauce soja pour amener un coté salé/sucré au plat.

Carottes au cumin

400 g de carottes
1 oignon moyen
1 gousse d’ail
1 cuillère à soupe d’huile de coco désodorisée
1 cuillère à soupe de cumin en poudre
15 cl de vin blanc
15 cl d’eau
FACULTATIF :
1 cuillère à soupe de crème fraiche
Peler et couper les carottes en rondelles fines.
Peler et couper l’oignon ainsi que l’ail finement. Dans une sauteuse déposer une cuillère à soupe d’huile de coco. Faire revenir l’ail et l’oignon pendant 5 mn à feu moyen, ajouter les carottes, le cumin, l’eau et le vin blanc.
Laisser cuire à couvert et feu doux pendant 30 mn.
Quand vous piquez avec une fourchette les carottes doivent être fondantes. Si besoin prolongez la cuisson et rajouter un peu de vin blanc.
L’ASTUCE
Vous pouvez modifier les épices et remplacer le cumin par de la coriandre en poudre, du curry, du massala …
Le vin blanc permet de parfumer les carottes et leur apporter un goût légèrement fruité.

Poulet caramélisé au gingembre

Pour 4 personnes
400 g de blancs de poulet
1 pouce de gingembre
2 gousses d’ail
c. à s. d’huile d’olive
2 poignées de cacahuètes grillées et salées
Coriandre fraîche
Sel et poivre
Pour la sauce :
4 c. à s. de sauce soja
1 citron vert
10 cl de Noilly Prat
1 c. à c. de fond de veau
1 c. à s. de miel
Épluchez les gousses d’ail et le gingembre puis râpez-les finement avec une mini râpe
Coupez les filets de poulet en cubes.
Hachez les cacahuètes au couteau.
Assemblez la sauce soja avec le miel, le Noilly Prat et le fond de veau.
 
Faites chauffer une poêle avec l’huile puis faites dorer les morceaux de poulet pendant 5 minutes, ajoutez le hachis d’ail et gingembre puis versez la sauce, salez légèrement et poivrez. Couvrez et laissez cuire 25 à 30 minutes environ à feu doux.
 
Ajoutez le jus du citron dans la poêle, mélangez et servez avec les cacahuètes, la coriandre ciselée et du riz bien cuit.

Des nouvelles de nos maraîchers!

Bonjour,
Voilà une bonne nouvelle ! Nous avons enfin terminé la construction de nos nouvelles chapelles. Notre organisation chamboulée avec la COVID-19, nous avait fait prendre beaucoup de retard.
Mais le résultat est là : ces serres sont grandes et hautes, permettant une bonne inertie thermique. Voilà de quoi cultiver des légumes dont vous pourrez bénéficier dès le printemps prochain.
Ces serres froides (non chauffées) permettent d’améliorer la précocité et de contrecarrer les gelées printanières de plus en plus fréquentes et tardives. Nous nous adaptons ainsi au changement climatique qui est dorénavant notre réalité quotidienne.
Voici un petit album de vidéos de ce jour: https://photos.app.goo.gl/S8RyV9xBeLCdjT9n8