Panier du lundi 15 octobre 2018

 

BUTTERNUT1 courge butternut (environ 1.4kg)
1 botte de radis
1 botte de carottes jaunes
500gr de tomates rondes
500gr de poireaux
750gr de pommes de terre Dita

Il reste un peu de temps pour commander une volaille de la Ferme de l’Abreuvoir. Elevée en plein air, nourrie sainement, préparée avec soin, le tout par notre cher Yvon.

Sur cagette.net, vous pourrez également commander les produits de nos amis du Pré des Maresques, qui chaque année, nous livrent leurs châtaignes, farines et autres confitures, les prochaines dates de livraison de Mélanie qui, en novembre livrera la viande de  veau et celle de bœuf en décembre.

Publicités

De nouvelles commandes en ligne!

Qu’il s’agisse de commander des œufs ou de la volaille, vous savez sans doute que c’est là que ça se passe, et que les livraisons sont hebdomadaires.

chataignes boguesMais savez-vous que nos amis du « Pré des Maresques » reviennent, comme chaque année nous apporter leurs châtaignes BIO?
Farine, confiture, châtaignes au naturel, en purée (neutre: ni sel, ni sucre) ou châtaignons ou châtaignes fraiches. Livraison le 19/11/2018.

Mélanie nous livrera le 14/11/2018, sa belle et savoureuse viande de veau. Elle

saucisse veau Mélanie nous livrera le 14/11/2018, sa belle et savoureuse viande de veau. Elle reviendra avec du bœuf en décembre, mais nous n’avons pas encore fixé de date

Toutes ces commandes sont à passer sur CAGETTE.NET chouette interface qui nous permet (gratuitement) de gérer vos commandes.

Pour le pain, vu la variété des pains et gourmandises proposées, cela ne peut se faire que sur place, ou, à  la rigueur, par mail.

Si, réellement, vous êtes allergique à l’informatique, je reste à votre disposition pour vous aider.
A bientôt.

Pascale
0621046886

Purée céleri boule et poireaux

celeri rave en terre

1 petit céleri boule (ou rave)
1 oignon
1 blanc de poireau
1 cube de bouillon volaille
10cl de crème liquide
3 gousses d’ail
2 cc d’huile d’olive

Pelez l’oignon, le céleri et lavez le poireau.
Coupez les en cubes et faites les cuire dans le bouillon pendant 30 min. Pendant ce temps, épluchez l’ail et émincez le finement. Le faire dorer dans l’huile et égouttez sur du papier absorbant.
Mixez les légumes avec la crème, salez, poivrez et maintenez au chaud.

 

Gnocchi de potimarron

POTIMARRON

1 potimarron
• de 250 à 350g de farine en fonction de la taille du potimarron
• 1 œuf
• 50g de parmesan
• noix de muscade
• tamari ou sel
• 4 feuilles de chou kale
• 2 belles échalotes
• 1 gousse d’ail
• 1 cube de bouillon
• huile d’olive
• beurre

Couper le potimarron en 4, égrainer et passer au four à 180 degrés
Passer les morceaux au mixer jusqu’à obtention d’une belle purée.
Réserver et laisser refroidir.
Dans un bol, verser la purée refroidie, l’œuf, une grosse pincée de muscade (plus si vous aimez que le goût soit prononcé), le tamari ou le sel (à discrétion), le parmesan.
Pétrir au robot ou à la main.
Ajouter peu à peu la farine jusqu’à obtention d’une pâte qui se tient mais qui reste un peu collante.
Laisser reposer une heure.
En attendant, émincer le chou kale en enlevant les côtes.
Le faire blanchir quelques minutes à l’eau bouillante.
Émincer les échalotes, l’ail, et les faire revenir dans une poêle chaude huilée.
Ajouter le chou.
Faire revenir quelques minutes à feu moyen puis quelques minutes à feu doux, en recouvrant.
Quand la pâte a reposé, faire bouillir 2 litres d’eau avec le cube de bouillon.
À côté, quelques minutes après, faire revenir de l’huile et du beurre dans une poêle.
Réaliser des petites quenelles de pâte entre deux cuillères, à plonger dans l’eau.
Quand les gnocchis remontent, c’est qu’ils sont cuits. Les sortir de l’eau avec une écumoire et les poser dans la poêle chaude.
Faire rissoler en les tournant jusqu’à ce qu’ils soient dorés.
Servir avec la poêlée et saupoudrés de parmesan

Pourquoi n’avons nous pas encore reçu le contenu du panier?

Ce petit mot de Valérie vous permettra sans doute de comprendre pourquoi, quelques fois, nous ne recevons (et donc ne publions) le contenu du panier que fort tard…
Mon travail consiste à regarder deux fois par semaine la production disponible dans les champs pour composer les paniers. Petit rappel : nous avons plus de 11 hectares avec une diversité très importante en légumes afin de varier les contenus paniers. Pour ceux qui sont déjà venus visiter notre exploitation, les planches de cultures font 1.20 m de large et entre 50 et 140 m de longueur. Mon rôle est d’estimer le ramassage sur ces planches alors parfois, je suis optimiste pour la récolte ou bien, Dame Nature me joue un tour …et pourtant, je dois toujours vous composer un panier. Les paniers sont vraiment liés à la production et les cultures dans les champs ne poussent pas toujours comme nous le souhaiterions. Cette année, nous avons eu 3 semaines d’avance sur certaines cultures : tomates prévues mi août sont arrivées en juillet, les brocolis pour septembre sont murs en août …..
Malgré, tous ces aléas, vous recevez chaque semaine un panier. Pour l’ensemble de nos clients et groupes, je fais tourner les petits productions par exemple artichauts, brocolis … pour que chacun d’entre vous goute à l’ensemble des légumes de la production.
Pour réaliser au mieux mon travail, je fais beaucoup de tableaux et de listes pour faciliter au maximum le travail de l’équipe de ramassage (3 personnes voir 6 personnes au moment des fruits rouges ou des haricots verts) et de préparation des paniers (3 personnes). Vous imaginez bien que je ne peux envoyer une équipe à ramasser 10 bottes de radis à un endroit et puis parcourir 6 hectares pour ramasser  50 salades. Je dois rationaliser le ramassage pour éviter que l’équipe ne s’épuise inutilement à parcourir les champs avec des caisses remplies de légumes. Quant à l’équipe de préparation des paniers, elle doit recevoir à temps les légumes (qui sont ramassés le jour même) de façon à peser, trier, laver et charger les camions. Nous travaillons en flux tendus chaque jour pour que les camionnettes partent à l’heure en fin de journée…avec des légumes et fruits frais du jour !

Vous l’avez compris, mon travail est complexe en organisation. J’espère le faire au mieux pour vous apporter les meilleurs paniers possibles malgré les contraintes de Dame Nature et les exigences commerciales.


Nous cherchons toujours à vous satisfaire;  or, il nous paraissait important de vous expliquer les aléas de notre métier.

Palets pommes de terre oignons

palets pommes de terre oignon

800gr de pommes de terre Dita
1 gros oignon
1cs de farine
Sel/poivre
2cs bombées d’herbes fraîches (ici ciboulette du jardin)
1 grosse pincée d’épice (ici paprika doux)

Épluchez les pommes de terres, râpez-les, passez-les sous l’eau et « séchez »-les dans un torchon propre.
Pressez fortement le torchon pour extraire le maximum de jus des pommes de terre.
Émincez finement l’oignon.
Dans un saladier, mélangez les pommes de terre, l’oignon, la farine et les herbes fraîches.
Ajoutez les épices, salez/poivrez.
Versez une grosse louche dans une poêle légèrement huilée et bien chaude et faites cuire.
Comptez environ 10 minutes de cuisson par face si vous réalisez des galettes aussi grosses que les miennes

Petite folie de clafouti

POTIMARRONpour 2
150 gr de potimarron épluché et coupé en petits morceaux
1 poire épluchée et coupée en petits morceaux
2 oeufs
40 gr de farine
100 gr de sucre
30 cl de lait

préchauffez le four à 180°
beurrez un plat et y mettre potimarron et poire
mélangez les œufs avec le sucre et battre jusqu’à ce que le mélange blanchisse
ajoutez la farine puis le lait, progressivement
versez l’appareil sur les fruits
saupoudrez de sucre