Poulet comme en Toscane

poulet toscanne675gr de hauts de cuisses de poulet désossées et sans la peau (de préférence celui d’Yvon, de la Ferme de l’Abreuvoir)
3 cuillerées à soupe d’huile d’olive
6 échalotes hachées
375 ml de vin blanc
375ml de bouillon de volaille
1 branche de romarin frais
75ml d’olives noires et vertes, hachées grossièrement
sel, poivre

Dans une grande poêle, dorer le poulet dans l’huile. Saler légèrement (attention, les olives sont déjà salées) et poivrer. Ajouter les oignons verts et poursuivre la cuisson environ 2 minutes. Ajouter la moitié du vin blanc et laisser mijoter jusqu’à ce qu’il soit évaporé.

Ajouter la moitié du bouillon, le romarin et les olives. Laisser mijoter à feu doux, jusqu’à ce que le liquide ait réduit de moitié. Ajouter le vin et le bouillon restants graduellement en cours de cuisson dès que le liquide a réduit de moitié (voir note). Retourner le poulet à quelques reprises pendant la cuisson afin de bien l’enrober dans la sauce.

Laisser mijoter à feu doux environ 30 minutes, jusqu’à ce que le poulet se défasse à la fourchette et que la sauce ait épaissi. Rectifier l’assaisonnement. Retirer la branche de romarin.

Servir avec des pâtes au beurre ou une purée de pomme de terre.

Arancini

Mozza pecheTout droit venus de Sicile, les Arancini incarnent tradition, authenticité et saveurs à l’Italienne. Spécialité sicilienne par excellence, les Arancini doivent leur nom à leur forme et à leur couleur qui rappellent le fruit le plus exquis et représentatif de la Sicile : l’orange ! Ces boules de risotto farcies s’imposent comme un incontournable du paysage culinaire de Sicile et plus largement, de toute l’Italie.

Pour le risotto:

  • 1 oignon, haché
  • 30 ml (2 c. à soupe) d’huile d’olive
  • 160 gr de riz arborio
  • 60 ml de vin blanc
  • 750 ml de bouillon de volaille chaud
  • 35 gr de parmesan frais râpé (de préférence celle de nos amis de Tytire)

Pour les arancini:

  • 50 gr de farine
  • 2 œufs
  • 80 gr de chapelure
  • 85 gr de mozzarella (de préférence celle de nos amis de Tytire)
  • huile végétale pour la friture

Risotto

  1. Dans une casserole à feu moyen, attendrir l’oignon dans l’huile. Ajouter le riz et cuire 1 minute en remuant pour bien l’enrober d’huile. Ajouter le vin et laisser réduire presque à sec.
  2. Ajouter le bouillon chaud, 250 ml (1 tasse) à la fois, en remuant fréquemment jusqu’à ce que le liquide soit complètement absorbé entre chaque ajout. Saler légèrement et poivrer. Cuire de 25 à 30 minutes ou jusqu’à ce que le riz soit tendre. Ajouter du bouillon, au besoin. Ajouter le parmesan et remuer jusqu’à ce qu’il soit fondu.
  3. Étaler le risotto sur une plaque de cuisson et couvrir de pellicule plastique. Laisser tiédir, puis réfrigérer 1 heure ou jusqu’à refroidissement complet.

Arancinis

  1. Chauffer l’huile de la friteuse à 190 °C (375 °F). Tapisser une plaque de cuisson de papier absorbant.
  2. Dans une première assiette creuse, placer la farine. Dans une autre assiette creuse, battre légèrement les œufs. Dans une troisième assiette, placer la chapelure.
  3. À l’aide d’une cuillère, prélever environ 15 ml (1 c. à soupe) de risotto pour chaque arancini et façonner en boule entre les mains. Insérer un dé de fromage dans chaque arancini, puis reformer en boule.
  4. Enrober les boules dans la farine. Secouer pour en retirer l’excédent. Tremper dans les œufs battus et égoutter légèrement. Enrober de chapelure.
  5. Frire 10 boules à la fois dans l’huile, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées, soit environ 2 minutes. Attention aux éclaboussures. Égoutter sur la plaque.
  6. Déposer sur un plat de service et accompagner de pesto de rapinis, si désiré.

 

Mozzarella BIO, le retour!

Nos adhérents et amis Alyssa et Virgilio , qui nous proposent régulièrement des Parmesans et Grana Padano, viendrons nous voir le 3 février.

Dans leur bagage, une mozzarella Bio au lait cru, Mozza vaches
celui des vaches brunes alpines.

Mozza peche

Elle se présente sous la forme d’une boule de 200gr à 5.80€.

Comme il s’agit d’un produit ultra frais, il vous faut la réserver. Pour cela, il suffit d’envoyer un petit mail à: lamainaupanier@yahoo.fr ou me faire un petit texto.

Merci de vos réponses.
Bien cordialement.
Pascale

Flageolets et carottes en galettes

Pour 4 personnes :
200 g de flageolets secs
1 bouquet garni + 1 gousse d’ail
3 cuillères à soupe de farine de pois chiche ou de farine classique
2 petites carottes
1 grosse gousse d’ail
1/2 botte de persil ou de cerfeuil
Noix de muscade, sel poivre
3 cuillères à soupe d’huile d’olive + un peu pour la cuisson des galettes

Etape 1 : Préparation des flageolets secs
Faites les tremper une nuit dans une casserole (ou autre) pleine d’eau qu’ils commencent à regonfler.
Faites les cuire 1 heure dans de l’eau bouillante avec une gousse d’ail et un bouquet garni. Égouttez soigneusement
Etape 2 : Préparation des galettes
Lavez les carottes et pelez les. Lavez le persil puis détachez les feuilles. Disposez carottes, ail et persil dans un mixer puis hachez le tout. Réservez cela à part.
Dans un mixer puissant ou blender déposez les flageolets, sel, poivre et l’huile d’olive. Mixez le tout finement jusqu’à former une pâte. Si la pâte est trop épaisse et se mixe mal, ajoutez 2-3 cuillères à soupe d’eau afin d’aider votre mixer (mais pas trop, sinon les galettes se formeront mal).
Récupérez la pâte, mettez la dans un saladier, puis incorporez la farine, le mélange carottes/persil/ail haché, sel et poivre à convenance. Mélangez bien jusqu’à ce que la pâte soit homogène;
Faites chauffer une poêle antiadhésive avec un peu d’huile. Formez des galettes épaisses (au moins 1 cm) et bien tassées à l’aide des paumes de vos mains ou d’un emporte pièce
Faites y cuire les galettes à raison de 5 bonnes minutes par face.

Caviar de flageolets secs

flageolets secs400gr de flageolets secs réhydratés 12h00
2 cubes de bouillon de volaille
2 carottes
1 oignon
2 gousses d’ail
1 bouquet d’herbes fraîches (thym, laurier, persil)
3 cuillerées à soupe d’huile de crème de sésame (tahine)
2 cuillerées à soupe d’huile d’olive
Piment de Cayenne en poudre
1 citron
Sel, poivre du moulin

  1. Peler les carottes et l’oignon, les couper en deux et les mettre dans une cocotte minute avec le thym, le laurier et les flageolets réhydratés.
  2. Recouvrir avec 1 l d’eau et porter à ébullition. Ajouter les cubes de bouillon de volaille, remuer et laisser cuire doucement pendant 50 min. Poivrer en fin de cuisson et saler si besoin.
  3. Égoutter les cocos et retirer les morceaux de carottes, l’oignon et les herbes. Mixer les cocos dans le bol du robot, jusqu’à obtenir une purée.
  4. Presser le citron. Ajouter son jus à la purée, puis l’ail pelé et haché. Ajouter la crème de sésame. Goûter et rectifier l’assaisonnement si besoin.
  5. Verser cette préparation dans un saladier, saupoudrer de persil finement ciselé et d’huile d’olive. Ajouter quelques pincées de piment (facultatif).
  6. Couvrir le récipient d’un film alimentaire, ensuite le placer au réfrigérateur pendant au moins 2 h. Sortir au dernier moment, juste avant de servir.

Se déguste sur une tranche de pain grillée (de préférence celle de chez Hervé Quéra)

Panier du 13 janvier 2020

laitue500gr de betteraves jaunes cuites
1 botte de carottes oranges
1 tête de brocoli
500gr de flageolets secs (c’est bourré de bonnes protéines, vitamines et autres oligoéléments)
1kg de pommes de terre « Dita »
1 laitue verte

Il vous reste encore un peu de temps pour réserver une succulente volaille de chez Yvon de la Ferme de l’Abreuvoir, ou une délicieuse galette de chez Hervé Quéra, ça se passe ICI!  (en cas d’informatique rétive, je suis là).

Bonne fin de semaine ensoleillée.

Bien cordialement.
Pascale

 

 

Comment préparer des flageolets secs?

flageolets secs

C’est très simple il faut les faire tremper dans de l’eau froide en grande quantité (3 fois plus que de flageolets, car ils vont gonfler) 12 h pour qu’ils se réhydratent
puis les égoutter, et jeter l’eau (vos plantes apprécieront)
Les disposer dans une grande casserole, les recouvrir d’eau froide (2 fois plus que de flageolets), avec un bouquet garni, un oignon piqué d’un clou de girofle et une feulle de laurier.

Les faire cuire à couvert ( 30mn, après le sifflet, en cocotte minute, ou 60mn à petit bouillon) sans saler sinon la peau sera dure
Quand ils sont cuits, on peut les saler

Le flageolet (Phaseolus vulgaris) appartient à la famille des Fabaceae de même que la lentille par exemple. Il contient :

  • des vitamines du groupe B (B9, B6, B2, B1) et de la vitamine E ;
  • des minéraux et oligoéléments : il est particulièrement riche en sodium et potassium et contient également du phosphore, du magnésium, du calcium et en moindre quantité du fer.
  • des protéines ;
  • des glucides parmi lesquels des sucres et de l’amidon ;
  • des lipides dont 20 % d’acides gras saturés ;
  • de l’acide linoléique ;
  • des acides gras polyinsaturés et monoinsaturés ;
  • des fibres alimentaires.

Pommes de terre sautées inratables

pommes de terre.jpg

4 Cuillères a soupe d’ huile d’olive
2 Branches de thym frais et/ou de romarin
4 Grosses pommes de terre (pelées)

 

Préchauffer le four à 240°C

Mettre les pommes de terre dans une casserole d’eau bouillante et laisser bouillir à couvert pendant 5 minutes.

Égoutter les pommes de terre puis couper les en dés
Placer les pommes de terre dans un plat à four.
Ajouter l’huile d’olive et mélanger pour en enrober les pommes de terres.
Ajoutez le thym, saler poivrer.
Cuire au four pendant 20 minutes jusqu’à ce que les pommes de terre soient dorées et croustillantes.

Lasagne poulet/poireaux

poireaux12 Feuilles de pâte à lasagne sans pré-cuisson ou faites maison
5 Blancs de poireaux (gardez le vert pour une soupe ou une tarte au vert de poireaux)
350 g Blanc de poulet (de préférence celui de chez Yvon, de la Ferme de l’Abreuvoir)
1 l Lait
200 g Gruyère râpé
70 g Beurre
5 cuil. à soupe Farine
2 cuil. à soupe Huile d’olive
un peu Noix de muscade râpée
Sel
Poivre

Épluchez les poireaux, ôtez la base et émincez-les très finement. Faites chauffer 20 g de beurre dans une casserole et faites cuire à feu doux jusqu’à ce qu’ils soient fondants (15-20 min). Salez et poivrez.
Faites fondre le reste du beurre dans une casserole. Ajoutez la farine, mélangez et laissez cuire 2 min. Versez le lait froid petit à petit tout en délayant à l’aide d’un fouet manuel. Salez, poivrez, ajoutez la noix de muscade et laissez cuire tout en remuant jusqu’à ce que la béchamel soit épaisse. Ajoutez les blancs de poireaux et mélangez.
Coupez le poulet en petits morceaux. Faites chauffer l’huile d’olive dans une poêle et faites-le revenir jusqu’à ce qu’il soit doré puis ajoutez-le à la béchamel aux poireaux.
Préchauffez le four à 200 °C.
Déposez une couche de pâte à lasagne dans le fond d’un plat à gratin beurré. Versez par-dessus une couche de béchamel aux poireaux et au poulet. Poursuivez par une couche de gruyère râpé. Renouvelez l’opération 3 ou 4 fois en terminant par le gruyère.
Enfournez environ 30 min.