Risotto de chou-fleur

risotto de chou feur.jpg400g de fleurettes de chou-fleur
1 échalote
½ verre de vin blanc
40cl de bouillon de légumes
1cc de curry en poudre
1cc de curcuma
quelques feuilles de persil plat ou de basilic
40g de parmesan
huile d’olive
sel, poivre

Mixer grossièrement les fleurettes de chou-fleur afin d’obtenir une forme proche d’un grain de riz. (J’ai utilisé mon hachoir manuel Téfal 5 secondes très pratique pour mixer le chou-fleur en riz/semoule). Émincer finement l’échalote.
Dans une sauteuse faire chauffer un filet d’huile d’olive puis faire revenir l’échalote quelques minutes. Ajouter le chou-fleur, bien mélanger.
Verser le vin blanc et laisser évaporer sur feu vif.
Ajouter ensuite le bouillon de légumes, le curry et le curcuma, laisser cuire sur feu moyen/vif en mélangeant régulièrement. Compter environ 40min pour que le chou-fleur soit bien cuit et le bouillon évaporé.
En fin de cuisson saler et poivrer légèrement, ajouter du persil ciselé et le parmesan râpé, bien mélanger puis servir.

Galettes de brocoli et parmesan

galettes de brocoli.jpg(pour 6 galettes)
200g de brocoli
50g de farine
1 oeuf
50g de parmesan râpé
1 gousse d’ail
1 cc d’huile d’olive
sel, poivre

  1. Cuire le brocoli 7-8minutes dans une casserole d’eau bouillante puis passer sous l’eau froide et bien égoutter.
  2. Dans un saladier battre l’œuf en omelette et ajouter la gousse d’ail, préalablement pelée et hachée, ainsi que la farine, le parmesan, du sel et du poivre.
  3. Écraser le brocoli à la fourchette puis l’incorporer à la précédente préparation, bien mélanger pour homogénéiser le tout.
  4. Faire chauffer l’huile d’olive dans une poêle anti-adhésive puis cuire les galettes en prélevant une bonne cuillère à soupe de la préparation à applatir avec le dos de la cuillère pour donner une forme ronde.
  5. Cuire 2-3minutes de chaque côté, les galettes doivent être légèrement dorées.

Pesto de fanes de Carottes

pesto de fanes de carottes.jpg#NOWASTE #ECORESPONSABLE #BUONISSIMO #FACILE#ZEROGACHIS

pas de gachis, avec des pâtes, tartines, sur grillades, poissons etc…

INGRÉDIENTS

1 botte de carottes– vous n’aurez besoin que des fanes.

env. 50g de pignons de pin et/ou noisettes et/ou noix et/ou amandes et/ou noix de pécan/macadamia

env. 100g de Parmigiano Reggiano ou Grana Padano

1 gousse d’ail

huile vierge-extra d’olive

gros sel

LA PRÉPARATION

Rincez les fanes de carottes, puis séchez-les soigneusement avec un tissu propre.

Râpez le fromage.

Mettez les ingrédients dans le mixeur : d’abord l’ail et les fruits secs. Puis, ajoutez les fanes de

radis, une pincée de gros sel et cinq c-à-s d’huile. Mixez une premier fois. Incorporez maintenant le

fromage râpé, ajoutez un peu d’huile et mixez jusqu’à obtenir la texture souhaitée – éventuellement

ajoutez de l’huile et/ou du fromage râpé pour faciliter le mixage.

Goûtez-le et éventuellement ajoutez du sel.

Votre Pesto #ZéroGachis est prêt !

Sortez-le du mixeur et mettez-le dans une coupelle ou dans un bocal et couvrez-le avec un peu

d’huile pour le protéger.

Cuisez vos pâtes, égouttez-les, disposez-les dans des assiettes et ajoutez le pesto.

Mélangez bien, afin que les pâtes soient bien enrobées par le pesto et buon appetito !

 

Potimarron rôti au four

potimarron1 gros potimarron
30g de parmesan
10g de poudre d’amandes
3 branches de persil plat
1 cuillère à café de thym frais ou surgelé
1 gousse d’ail
20 ml d’huile d’olive
sel, poivre

Préchauffez votre four à 210° sur chaleur statique.

Nettoyez bien votre potimarron, appliquez-vous parce que l’on enlève pas la peau! Coupez-le en deux, enlevez les pépins et coupez à nouveau pour en faire des quartiers.

Recouvrez votre lèchefrite de papier sulfurisé et posez vos quartiers de potimarron dessus, puis badigeonnez-les d’huile d’olive

Dans un petit mixeur, mettez les 30g de parmesan, les 10g de poudre d’amandes (que vous pouvez remplacer par de la chapelure), la gousse d’ail préalablement coupée en 3, les feuilles de persil plat et la cuillère à café de thym frais (ou Picard, parce que ce n’est vraiment pas évident de trouver du thym frais, surtout quand on est parisien!), une pincée de fleur de sel et deux ou trois tours de moulin à poivre noir.ez-les d’huile d’olive.

Utilisez un petit mixeur manuel ou un babycook, les quantités étant petites, je ne suis pas sure que ça fonctionne bien avec un grand robot.

Vous allez obtenir une belle chapelure qui sent bon la garrigue!

Saupoudrez les quartiers de potimarron du mélange parmesan, poudre d’amandes et herbes. Vous allez voir, ce n’est pas évident de faire tenir la chapelure au dessus du potimarron… ça glisse!

Baissez le Thermostat de votre four à 190° et enfournez pour 30 minutes. La plaque doit être au milieu du four.

Au bout de 30 minutes, la chair doit être fondante et la peau un peu grillée. Laissez refroidir 5 minutes avant de servir.

Se déguste idéalement avec une jolie salade, bien fraîche.

 

Parmesan et grana padano TY.TI.RE le 9/09/19

parmesanparmesan râpé

Nos adhérents, Virgilio et Alyssa reviennent nous voir avec leur nouvelle « collecte » de parmesan et grana padano.

Voici leur projet:

Notre projet est de constituer une gamme de Parmesans assez large, mais avec l’objectif de sélectionner des produits éco-responsables, de très haute qualité et peu connus, en France. Nous sommes donc allés à la recherche de producteurs situés dans les montagnes de l’Appennin Emilien, qui proposaient des Parmesans Bio et/ou réalisés avec du lait de vaches locales – la Bianca Modenese –, au lieu de la Frisonne qui est utilisée surtout dans les exploitations intensives industrielles.
Il s’agit de producteurs entièrement ou quasi-autosuffisants au niveau des fourrages, lesquels proviennent surtout de prairies permanentes, c’est-à-dire de champs sauvages, qui ne sont pas labourés ou cultivés, et où sont présentes beaucoup d’essences végétales. Le lait et le fromage qui en résultent sont donc plus aromatiques et plus liés à leur territoire – c’est pourquoi il y a des différences gustatives assez importantes entre les différents Parmesans.
Les étables sont en stabulation libre, avec illumination et aération naturelles. Les animaux ont des paddocks extérieurs où ils peuvent sortir selon les périodes et les génisses sont amenées en alpage avant la première grossesse.

Scarpaccia de courgettes

scarpaccia.jpg

1 courgette (250 g)
1 œuf
40 g de farine
10 cl de lait
20 g de parmesan (ou +)
1 oignon blanc
4 feuilles de basilic
sel et poivre
1 filet d’huile d’olive

 

« scarpaccia » en italien signifie vielle chaussure. Pourquoi avoir donné ce nom à une recette, peut-être parce que la scarpaccia doit être fine et gondolée comme la semelle d’une chaussure usagée

Préchauffez votre four à 200°C.

Lavez et coupez les extrémités de la courgette. Coupez-la en fines rondelles. Épluchez et ciselez finement l’oignon blanc.

Dans un saladier, fouettez l’œuf avec la farine.
Délayez avec le lait puis ajoutez le parmesan et le basilic déchiré simplement à la main. Salez et poivrez et ajoutez les courgettes. Mélangez le tout.

Garnissez votre moule avec une feuille de papier sulfurisé et huilez-le légèrement.

Étalez régulièrement le mélange, versez un filet d’huile et enfournez pour environ 35 minutes, votre scrapaccia doit être bien dorée.

 

 

 

 

Gnocchi à la betterave d’Alyssa

gnocchi betteraves600g de pommes de terre
2 betteraves rouges cuites
1 oeuf
180 g de farine
2 cs d’huiles d’olive
100 g de parmesan (de préférence celui de Tytire, nos amis partenaires)
2/3 branches de sauge
Sel
poivre

Pelez puis coupez grossièrement les pommes de terre. Cuisez-les à l’eau salée pendant 20 minutes. Réduisez-les en purée à l’aide d’un presse-purée, ajouter l’oeufs, puis la betterave cuite.
Dans un saladier, mélangez les purées de pommes de terre et betteraves avec la farine. N’hésitez pas à ajuster la quantité de farine pour obtenir une pâte ni trop sèche ni trop collante.
Façonnez à la main de petits boudins réguliers puis détaillez des tronçons de pâte d’environ 2 cm.
Portez un grand volume d’eau salée à ébullition, ajoutez-y l’huile d’olive et les feuilles de sauge, cuisez les gnocchis pendant 2 minutes environ. Ils sont cuits lorsqu’ils remontent à la surface.

Servir saupoudré de parmesan avec les feuilles de sauges ciselées et un filet d’huile d’olive.

 

Frites de courgettes au four

frites de courgettes.jpgPour 2 personnes

2 petites courgettes
1 petite gousse d’ail
15 g de parmesan
5 g de chapelure
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
Le zeste d’1 citron non traité
Sel et poivre

 

Laver et couper les courgettes en bâtonnets et les placer dans un saladier.
Dans un bol, mélanger l’huile, le zeste et l’ail râpé.
Mettre ce mélange sur les courgettes et mélanger pour enduire tous les bâtonnets.

Recouvrir une plaque de cuisson de papier sulfurisé et étaler les frites.
Dans un bol mélanger la chapelure, le sel et le parmesan et parsemer de ce mélange les frites de courgettes.
Mettre au four préchauffé à 200°C à pendant 10 à 15 minutes, pour que les courgettes soient dorées et croustillantes.

courgettes en quichettes

courgettes quichettes

120 g de farine
3 oeufs
30 cl de lait écrémé
20 cl de crème liquide allégée à 4%
2 courgettes
1 bûche de chèvre
1 CàS de moutarde au miel
50 g de parmesan
3 branches de persil frais
1 filet d’huile d’olive

Couper les courgettes en dès et les faire revenir dans un filet d’huile d’olive pendant environ 15 minutes.
Préchauffer le four à 180°C.
Pendant ce temps, mélanger les oeufs avec la crème liquide puis ajouter la farine. Incorporer le lait petit à petit en ne cessant de mélanger.
Ajouter la moutarde au miel, le parmesan et le persil ciselé finement et enfin les dès de courgettes.
Répartir cette préparation dans des petits moules à tartelettes en silicone.
Disposer une rondelle de chèvre dans chaque empreinte puis enfourner pour 20 minutes de cuisson à 180°C.
A déguster chaud, tiède ou froid selon votre envie…

Mousse de tomates au thym et chips de parmesan

mousse tomates

  • 3 grosses tomates (environ 1kg)
  • 3 feuilles de gélatine
  • 2 échalotes
  • Du thym frais
  • 1 c. à s. de sucre
  • 3 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel et poivre
  • 150 g de crème fleurette entière bien froide
  • 60 g de parmesan
  • 8 tomates cerises

 

 

Incisez en croix le cul des tomates puis plongez-les dans une casserole d’eau bouillante pendant 2 minutes. Plongez-les ensuite dans un saladier d’eau froide puis épluchez-les.
Coupez-les en morceaux et épépinez-les.
Faites ramollir les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide pendant 10 minutes.
Épluchez et ciselez les échalotes.

Faites revenir dans une poêle les échalotes avec l’huile d’olive puis ajoutez les tomates, le sucre, du thym, du sel et du poivre puis laissez mijoter 10 à 15 minutes.
Versez les tomates bien chaudes dans un saladier puis ajoutez la gélatine essorée et mélangez aussitôt.
Mixez et laissez refroidir.
Montez la crème froide en chantilly au batteur électrique jusqu’à ce qu’elle devienne ferme. Incorporez-la délicatement à la purée de tomates froide, salez, poivrez puis versez dans des coupes et réservez au frais au moins 3 heures.

Faites chauffer une poêle antiadhésive puis disposez des cuillerées de parmesan râpé bien espacées et laissez cuire quelques minutes puis laissez refroidir dans la poêle avant de les décoller délicatement avec une spatule.
Servez la mousse de tomate avec une chips, une tomate cerise coupée en 4 et un peu de thym.