Courgettes jaunes au parmesan

courgettes jaunesPour 4 personnes
1.500kg de courgettes jaunes, parmesan, huile d’olive, sel, poivre

Couper les courgettes en rondelles.

Les faire cuire 10 min maximum à la vapeur (cocotte minute position 1), les sortir et les disposer dans un plat, ajouter sel et poivre à votre convenance, recouvrir soit de copeaux de parmesan, soit de fromage type parmesan râpé, mettre 30 secondes au micro-onde, puis ajouter un filet d’huile d’olive.

Courgettes en omelette

courgettesPour 4 personnes
8 œufs
2 petites courgettes douces et tendres
80 g de parmesan + quelques copeaux
4 pincées de graines de cumin
4 noix de beurre + 4 noisettes pour la finition
2 petites poignées d’amandes effilées
Thym
Sel et poivre

Râpez le parmesan.
Battez les œufs à la fourchette, ajoutez le parmesan, du sel et du poivre et mélangez.
Rincez les courgettes et coupez-les en tranches fines.

Faites fondre 1 noix de beurre dans une petite poêle antiadhésive (20 cm de diamètre, c’est bien)
Saupoudrez d’un peu d’amandes effilées puis disposez en rosace des tranches de courgette en les faisant se chevaucher un peu. Saupoudrez d’un peu de graines de cumin et de poivre puis versez un peu d’omelette.
Laissez prendre 2 minutes puis retournez sur une assiette.
Recommencez avec le restant des ingrédients.

Servez les omelettes avec quelques copeaux de parmesan, 1 noisette de beurre et du thym.

Mini cannelés au parmesan et basilic

basilic thaïPour 16 mini cannelés

Pesto

  • 20 gr. de basilic
  • 15 gr. de parmesan râpé
  • 1 cs de pignons de pin
  • 1 to ur de moulin de poivre
  • 10 cl. d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail

Cannelés

  • 115 gr. de farine
  • 5 gr. de levure chimique
  • 30 gr. de parmesan râpé
  • 150 gr. de yaourt nature
  • 1 œuf

Instructions

Pesto

  • Placer tous les ingrédients dans votre mixeur et mixer jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Réserver.

Cannelés

  • Préchauffer votre four à 180°C.
  • Mélanger la farine, le parmesan et la levure chimique dans un bol. Réserver.
  • Dans un deuxième bol, fouetter l’œuf avec le yaourt et le pesto.
  • Verser la préparation avec la farine et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit lisse.
  • Celle-ci sera très épaisse. Jusque là rien d’anormal.
  • Huiler vos moules à mini-cannelés. Les remplir à la moitié.
  • Enfourner pour 17 minutes.
  • Ah, j’oubliais si vous utilisez des moules en silicone, démouler aussitôt.
  • À déguster chaud ou froid selon vos envies et très facile à prendre en pique-nique.

Pâtes au pesto de mizuna

mizunaPour 4 personnes
150g de mizuna
40g de noix de cajou
50g de parmesan (ou pecorino)
5-6 càs d’huile d’olive
1 càc de vinaigre balsamique blanc (optionnel, utile si les feuilles ont beaucoup d’amertume)
Sel, poivre
500g de pâtes courtes ou longues, mais creuses

Préparer le pesto: torréfier les noix de cajou quelques minutes dans une poêle. Laver la verdure. Couper le parmesan en cubes.
Dans un mixer ou blender, mixer la verdure avec les noix de cajou et le parmesan. Ajouter l’huile petit à petit jusqu’à obtenir une consistance crémeuse.
Goûter. Saler, poivrer, et éventuellement vinaigrer un peu. J’ajouter parfois une càs d’eau pour émulsionner. Bien mixer.

Cuire les pâtes al dente dans une grande quantité d’eau bouillante salée (1 litre d’eau et 8-10g de sel de mer par 100g de pâtes sèches).
Prélever une tasse d’eau de cuisson (en fin de cuisson).
Egoutter les pâtes.
Dans la casserole vidée ou un plat de service, verser le pesto et un peu d’eau de cuisson. Mélanger. Ajouter les pâtes. Mélanger intimement les pâtes avec le pesto.
Servez bien chaud

Pâté « chinois » Québécois

pate-chinois-pas-chinoisSpécialité typiquement Québécoise, le pâté chinois à une histoire assez curieuse, selon le Réseau de diffusion des archives du Québec, l’hypothèse la plus plausible de la provenance du pâté chinois serait en lien avec la construction des chemins de fer dans l’Ouest canadien à la fin du XIXe siècle : De 1880 à 1884, lors de la construction du dernier tronçon du Canadien Pacifique en Colombie-Britannique, environ 17 000 travailleurs chinois ont immigré au Canada. Pour justifier cette main d’œuvre résistante et bon marché, les entrepreneurs s’appuieront sur leur endurance légendaire qui présida à l’érection de la Grande Muraille de Chine. Mais quel est lien avec le pâté chinois? On indique qu’il constituait l’alimentation régulière des chinois puisque les pommes de terre et le maïs étaient abondants.

Étage de bœuf haché
500 g (1 lb) de boeuf haché
1 petit oignon, haché finement
2 gousses d’ail, hachées finement
30 ml (2 c. à soupe) de mélange d’épices italiennes
30 ml (2 c. à soupe) de double concentré de tomate
Sel et poivre
Étage de champignons
1 L (4 tasses) de champignons de Paris, émincés
1 échalote grise, hachée finement
2 gousses d’ail, hachées finement
250 ml (1 tasse) de vin blanc, ou de bouillon de volaille maison
Sel et poivre
Étage de polenta
250 ml (1 tasse) de polenta à cuisson rapide
500 ml (2 tasses) de bouillon de volaille
500 ml (2 tasses) de lait
125 ml (1/2 tasse) de parmesan râpé
30 ml (2 c. à soupe) de beurre
Sel et poivre

  1. Préchauffer le four à 176°
  2. Dans une grande poêle, mettre un filet d’huile d’olive, l’oignon et l’ail et faire suer environ 2 minutes. Ajouter ensuite la viande et faire revenir 8 minutes. Ajouter le double concentré de tomate, les épices, le sel et le poivre. Bien mélanger, transvider et recouvrir d’un papier d’aluminium.
  3. Dans la même poêle, à feu moyen vif, ajouter un bon filet d’huile et faire revenir l’échalote, l’ail et les champignons environ 5-8 minutes. Saler, poivrer. Déglacer avec le vin blanc. Baisser le feu à moyen-doux et laisser mijoter environ 5 minutes, jusqu’à ce que le liquide soit presque tout évaporé.
  4. Pendant ce temps, dans une casserole moyenne, ajouter le bouillon et le lait et porter à ébullition à feu moyen. Baisser le feu à doux-moyen et ajouter la polenta. Bien remuer au fouet et cuire 5 minutes en brassant fréquemment. Retirer du feu, ajouter le parmesan et le beurre. Remuer et réserver.
  5. Dans un plat carré allant au four, déposer le mélange de viande. À l’aide du dos d’une cuillère en bois, taper la viande pour qu’elle soit bien serrée et uniforme. Ajouter le mélange de champignons, bien étendre. Finir un étage de polenta. Cuire au four 20 minutes. Servir.

Polpettes de veau au Parmesan

basilic thaïSauce tomate:
45 ml (3 c. à soupe) d’huile d’olive
2 gousses d’ail hachées
1 boîte de tomate italiennes écrasés (796 ml)
Sel et poivre au goût

Boulettes de veau:
450 g de veau haché (de préférence celui de Mélanie Railhet, notre éleveuse)
450 g de fromage parmesan râpé (ou fromage pecorino)
125 ml de chapelure
45 ml (3 c. à soupe) de lait
1 oeuf
Quelques feuilles de basilic

    1. Sauce tomate :
    2. Dans une grande casserole chauffée à feu moyen, faire revenir tous les ingrédients dans l’huile d’olive. Saler et poivrer. Réduire le feu à moyen doux et laisser mijoter 30 minutes à découvert.
    1. Boulettes :
    2. Pendant que la sauce mijote, mettre le veau, le fromage, la chapelure, le lait et l’œuf dans un bol, et les mélanger avec les mains. Façonner la préparation en boulettes de 4 cm (1 ½ po) de diamètre.
    3. Ajouter les boulettes à la sauce en les manipulant avec soin pour éviter qu’elles se défassent. Poursuivre la cuisson 30 minutes à feu moyen doux à découvert.

      Servir les boulettes arrosées d’un filet d’huile d’olive, accompagnées de tagliatelles « al dente » saupoudrées de parmesan et déposer une feuille de basilic frais sur le dessus.

 

 

Flan aux asperges et au parmesan

6 pointes d’asperges (gardez les troncs pour une autre recette, velouté d’asperges par exemple)
80 g de parmesan râpé
2 œufs
20 cl de crème liquide allégée
Sel, poivre
10 g de beurre

Préchauffez votre four à 210°C (thermostat 7).

Faites cuire les pointes d’asperges 10 minutes dans une casserole d’eau bouillante salée. Égouttez-les. Dans un saladier, cassez et battez les œufs en omelette. Versez la crème liquide et mélangez le tout. Ajoutez le parmesan et mélangez à nouveau.

Beurrez des moules à gratins individuels et versez-y la préparation aux deux tiers. Répartissez les pointes d’asperges, salez et poivrez. Faites cuire au four pendant environ 12 minutes et laissez tiédir avant de servir.

Souris d’agneau confite et polenta crémeuse

thympour 2 personnes :

2 souris d’agneau
3 cuillères à soupe de miel
50 cl de bouillon de légumes
thym

250 gr de polenta
1,7 litre d’eau
50 gr de parmesan

Préchauffez le four à 180°C
Dans une cocotte ,faites revenir à feu vif les souris de tous les côtés.
Salez , poivrez et versez le bouillon, le miel et un peu de thym. Mélangez.

Mettez la cocotte (avec le couvercle ) au four pour 2 heures. Ouvrez régulièrement pour arroser les souris avec le jus . Vous verrez que progressivement le jus se colore et devient plus épais. Baissez le four à 160 ° , cuisez 30 minutes. Baissez le four à 140°C et laissez confire encore 30 minutes. Il est important d’arroser très régulièrement les souris .
Si elles cuisent trop vite n’hésitez pas à baisser votre four et à la cuire doucement plus longtemps .
Dans une grand casserole versez le litre d’eau , ajoutez du sel ; amenez à ébullition . Versez la polenta et remuez . Attention aux projections , baissez le feu et couvrez .Remuez tous les 4/5 minutes en raclant bien les bords et le fond . Faites cuire 30/35 minutes et à la fin versez le parmesan hors du feu . Je garde le reste que j’utilise le lendemain en la coupant en cubes et en la faisant rissoler à la poêle .
Dans une assiette , déposez de la polenta , mettez la souris dessus et versez la sauce. Vous pouvez servir avec des bouquets de brocoli cuits à la vapeur .

Produits Italiens de Tytire

Tytire

Bonjour,
Certains d’entre vous connaissent bien Alyssa et Virgilio, nos adhérents, partenaires et amis de Tytire.
Vu la période un peu spéciale que nous traversons tous, ils ont eu l’idée de nous proposer leurs produits, livrés à domicile (gracieusement).

Voici la liste de ce qu’ils proposent, n’hésitez pas à les contacter directement: contacts.tytire@gmail.com
Il est peut-être encore temps pour recevoir un peu de douceur transalpine, et en ce moment, d’où qu’elle vienne, la douceur n’est pas un luxe.

Portez-vous le mieux possible et faites attention à vous.
Bien cordialement.
Pascale

 

Tytire fromages olives

Tytire farines noisettesPesto

 

 

 

 

 

 

 

 

Poulet à la crème et au Parmesan

parmesan râpé3 cuisses de poulet désossées sans peau
150 g de parmesan
3 grosses poignées d’épinard
1 oignon
4 c. à s. d’huile d’olive
20 cl de crème fleurette
Sel et poivre

Coupez le poulet en lanières plus ou moins régulières. Lavez, équeutez et égouttez les épinards, râpez le parmesan en gardant quelques lamelles pour la finition.
Épluchez et émincez l’oignon.

Faites chauffer une grande poêle avec l’huile, ajoutez l’oignon, faites-le revenir 5 minutes puis ajoutez le poulet, laissez dorer 5 minutes puis saupoudrez de parmesan et laissez fondre un peu. Salez légèrement et poivrez.
Versez la crème, laissez mijoter à feu doux 10 minutes puis ajoutez les épinards, mélangez, laissez cuire encore 5 minutes.

Servez ce poulet crémeux avec quelques copeaux de parmesan et passez un bon moment.