Pétales de panais croustillants

2 panais de « diamètre » moyen (4-5 cm)
Sel gris de guérande (fin)
1 cuillère à soupe d’huile neutre (arachide, pépins de raisin…)
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • Préchauffez le four à 205°C thermostat 6-7.
  • Pelez les panais et détaillez-les en tranches ultra fines à l’aide d’une mandoline.
  • Mettez les tranches de panais dans un grand saladier, ajoutez les huiles en filet, salez, mélangez soigneusement avec une spatule en retournant bien toutes les tranches, pour que l’huile et le sel se répartissent au mieux.
  • Disposez les tranches de panais sur une plaque à four en les étalant au maximum (utilisez deux plaques si la quantité est trop importante pour tenir sur une plaque).
  • 4Enfournez jusqu’à ce que les panais soient dorés sur les bords et que les tranches aient pris une allure de pétales (15 minutes environ). A l’issue de la cuisson, éteignez le four et laissez les panais sécher 15 minutes supplémentaires, porte du four entrouverte.
  • Dégustez tiède, c’est meilleur. Mais on peut également les manger froids. Conservez à température ambiante dans une boîte non fermée pour ne pas qu’ils ramollissent (24 h maxi).

Panier du 22 mars 2021

Voici le dernier panier de ce semestre. Ce fut chaotique, mais vous, nous, avons su avancer quand même et montrer notre soutien à nos amis maraîchers, boulanger, volailler, éleveur et la châtaigneraie.

Rassurez-vous, nous saurons traverser cette nouvelle période de confinement-couvre-feu, ensemble, avec et grâce à vous.

1kg de pommes en mélange
1 bocal de 800ml de soupe courgettes/tomates
500gr de radis noirs
1kg de carottes Nantaises
1kg de panais
2kg de pommes de terre Allians
500gr de lentilles vertes
1 petit chou de Pontoise
1 botte de coriandre
1 petite salade Uranus

La nouvelle saison commencera le 12 avril 2021. Les distributions auront lieu chaque semaine, à Bobigny, de 16h30 à 18h00.

Portez-vous bien.

Bon weekend.

Sandrine et Pascale

Noix de Saint-Jacques et nouilles Soba ou quand la Bretagne rencontre le Japon

Pour 2 personnes:
3 ou 4 tiges de Pak Choï (chou chinois) avec les feuilles
6 noix de Saint-Jacques
1 faisceau de nouilles Soba
Beurre
1 tige de citronnelle
un peu de coriandre (fraîche)
un tout petit peu de persil
un soupçon de gingembre
nuoc man

Rincer les noix de Saint-Jacques, et enlever le petit boyau noir (si votre poissonnier l’a laissé) Laver les tiges de Pak Choï, Découper la tige blanche en petits tronçons, ciseler les feuilles. Laver et ciseler la coriandre, le persil, ajouter le gingembre découpé très finement (presque en lamelles), réserver.

Faire bouillir l’eau pour les nouilles. Pendant ce temps là, dans un wok ou une sauteuse, faire fondre le beurre, y incorporer les tiges découpées assez finement, laissez revenir doucement. Lorsque l’eau bout, y plonger les Soba et laisser cuire 3 mn.

Pendant ce temps là, dans le wok, ajouter les feuilles de persil, chou, coriandre et le gingembre. Faire revenir, mouiller avec l’eau des nouilles (qui ne vont pas tarder à être cuites). Ajouter le trait de Nuoc Man, et laisser un peu évaporer.

Sortir les nouilles, les rincer à l’eau froide. Dans le wok, saisir les noix de Saint-Jacques, les pousser dans un « coin » du wok, ajouter les Soba à la verdure déjà cuite et mélanger. Servir sans attendre, avec le peu de jus qui est au fond du Wok (ou de la sauteuse).

Bon appetit.

Céleri-rave rôti aux herbes

Pour 5/6 personnes
 
1 Céleri-rave
4 brins de romarin
4 brins de thym
2 feuilles de laurier
1 c. à soupe d’huile d’olive
50 g de beurre
Sel et poivre du moulin

Préchauffez le four à 150 °C (th. 5).

Nettoyez soigneusement le céleri-rave en le grattant avec un petit couteau, rincez-le abondamment sous l’eau courante, puis séchez-le avec un linge.

Déposez le céleri dans un plat tapissé d’une feuille de papier d’aluminium, nappez-le d’huile d’olive et ajoutez le romarin, le thym et le laurier. Salez et poivrez généreusement. Refermez le papier d’aluminium autour du céleri et enfournez pour 2 h 30.

Sortez le céleri du four, déballez-le et décalottez le sommet. Prélevez une partie de la chair du centre avec une cuillère, puis écrasez-la en purée, avec une fourchette, tout en lui incorporant le beurre. Reversez dans le céleri et servez bien chaud.

Hachis parmentier potimarron et Morbier

Pour 4 personnes

300 g de chair de patate douce
300 g de chair de potimarron
100 g de porc haché
100 g veau haché
100 g de Morbier
20 g de beurre
3 échalotes
1 gousse d’ail
1 c. à soupe de sauge fraîche ciselée
1 c. à soupe de cerfeuil frais ciselé
Huile d’olive
Gros sel
Sel et poivre

Préchauffez le four à 200 °C.

Coupez la patate douce et le potimarron en morceaux. Placez-les dans un plat de cuisson. Arrosez d’huile d’olive, salez au gros sel et enfournez pour 20 min.

Émincez les échalotes. Faites-les suer dans le beurre dans une poêle. Ajoutez la gousse d’ail écrasé et les viandes. Mélangez bien. Laissez cuire 10 min puis incorporez les herbes aromatiques.

Passez la patate douce et le potimarron au presse-purée en versant un peu d’huile d’olive pour obtenir une texture onctueuse. Salez, poivrez.

Dressez le parmentier dans un plat à gratin en alternant la purée et la viande hachée. Découpez le morbier en lamelles et disposez-les sur le parmentier. Enfournez sous le gril du four le temps que le fromage fonde.

Servez avec une salade frisée bien vinaigrée

Poulet et ses légumes racines (Merci beaucoup Raphaël)

Pour la farce:
Gingembre frais
Zest de citron
Vert de poireaux
Echalotes
Ail
Laurier
Sauge
Beurre
Carottes jaunes
Navets boules d’or
Pommes de terre
Blancs de poireaux
Fruits secs: pruneaux, abricots,
raisins secs (préalablement trempés), amandes
Jus de citron

Enlever les abats du poulet (si vous avez la chance de les avoir)

Préparer la farce: détailler le gingembre frais, les échalotes, et l’ail en petits morceaux, découper le vert de poireaux, ajouter le zeste de citron. Ajouter la feuille de laurier et la sauge.

Farcir le poulet avec le mélange ci-dessus, prodiguer un petit massage léger au beurre, au poulet, puis l’installer dans un grand plat. Enfourner le tout à four froid, réglé sur 180°. Arroser régulièrement, si besoin, ajouter un peu d’eau.

Quand le poulet commence à dorer, ajouter les carottes jaunes et les navets boule d’or, puis les pommes de terre, les blancs de poireaux coupés en gros tronçons, puis les fruits secs, sans oublier le jus de citron.

Terminer la cuisson en baissant la température à 150°, toujours en arrosant le poulet et les légumes. Ajouter les abats vers la fin de la cuisson.

Nos maraîchers ont les pieds dans l’eau!

Valérie nous a donné des nouvelles peu réjouissantes:

« Presqu’inondés ! L’Oise monte, monte…Sa cote devrait atteindre ce week-end celle de février 2018 où nous étions partiellement bien inondés.

En attendant, l’eau est déjà partout autour des serres, dans les planches des champs…On croise les doigts pour la suite.

Vivement le printemps ! Nous saurons l’apprécier à sa juste valeur créative et bienfaisante. »

Espérons que la situation va s’améliorer.