Boulettes d’agneau façon Thaï

boulette-agneau-facon-thai.jpg

Pour les boulettes d’agneau :

  • 600 g agneau épaule ou gigot sans os
  • 4 oignons nouveaux
  • 3 brins coriandre
  • 3 brins citronnelle feuille
  • 1 càs pâte de curry rouge
  • 4 càs chapelure
  • 1 oeuf
  • 1 càs huile d’arachide

Pour la sauce à la cacahuète et lait de coco :

  • 1 càs huile de sésame
  • 1 càs pâte de curry rouge
  • 2 càs beurre de cacahuète
  • 20 cl lait de coco
  • 20 cl crème de coco

 

Coupez la viande en gros cubes puis passez-la au hachoir. Ciselez finement les oignons et les herbes fraîches.

Dans un saladier, mélangez la viande hachée, les oignons, les herbes, la pâte de curry rouge, la chapelure et l’œuf. Mélangez bien puis formez des boulettes de la taille d’une balle de golf.
Faites chauffer une cuillère à soupe d’huile d’arachide dans une poêle et faites y griller les boulettes d’agneau, retirez et réservez.
Mettez l’huile de sésame, la pâte de curry et le beurre de cacahuète dans la poêle et laissez fondre. Ajoutez le lait et la crème de coco et laissez cuire à feu doux pendant 2 minutes. Ajoutez les boulettes d’agneau et laissez cuire encore 3 minutes en remuant.

Parmesan et grana padano TY.TI.RE le 9/09/19

parmesanparmesan râpé

Nos adhérents, Virgilio et Alyssa reviennent nous voir avec leur nouvelle « collecte » de parmesan et grana padano.

Voici leur projet:

Notre projet est de constituer une gamme de Parmesans assez large, mais avec l’objectif de sélectionner des produits éco-responsables, de très haute qualité et peu connus, en France. Nous sommes donc allés à la recherche de producteurs situés dans les montagnes de l’Appennin Emilien, qui proposaient des Parmesans Bio et/ou réalisés avec du lait de vaches locales – la Bianca Modenese –, au lieu de la Frisonne qui est utilisée surtout dans les exploitations intensives industrielles.
Il s’agit de producteurs entièrement ou quasi-autosuffisants au niveau des fourrages, lesquels proviennent surtout de prairies permanentes, c’est-à-dire de champs sauvages, qui ne sont pas labourés ou cultivés, et où sont présentes beaucoup d’essences végétales. Le lait et le fromage qui en résultent sont donc plus aromatiques et plus liés à leur territoire – c’est pourquoi il y a des différences gustatives assez importantes entre les différents Parmesans.
Les étables sont en stabulation libre, avec illumination et aération naturelles. Les animaux ont des paddocks extérieurs où ils peuvent sortir selon les périodes et les génisses sont amenées en alpage avant la première grossesse.